PHOTO-ARTICLE

Métal Protection vient étoffer l’offre de Thermocolor

Depuis le 4 janvier 2018, M. Alexandre Santos (Thermocolor) est le nouveau gérant de Métal Protection.

PHOTO-2-ARTICLEAlexandre et Luis Santos ont fait l’acquisition, ce janvier dernier, de l’entreprise Métal Protection créée en 1964 et adhérente à l’UIMM depuis le 18 mai 1968. Située à Bléneau, elle a pour activité le traitement des surfaces par dépôt de zinc, passivation après zingage, et également par l’usage de peinture liquide et poudre au pistolet.

La volonté de se diversifier

Toujours en rapport aux surfaces métalliques, la famille Santos est déjà dirigeante de l’entreprise Thermocolor, depuis 2005. Située à Lucé en Eure-et-Loir, son activité se concentre sur le laquage d’aluminium.

« L’acquisition de Métal Protection par la famille Santos représente un certain nombre d’opportunités, tant pour Thermocolor que pour Métal protection, et pour les clients des deux entités. L’ensemble des activités détenues par notre famille et, notre expertise, offre des solutions complètes répondant à un grand nombre de problématiques liées à la protection de métaux et ce, de manière industrielle » explique Luis Santos dirigeant des deux entreprises.

De fait, la combinaison des deux entreprises permet des formations au sein même de Thermocolor pour développer les talents.

Proposer une offre responsable

Métal Protection se définit comme respectueuse, d’un point de vue social et environnemental. Cela s’illustre par des facilités à l’emploi pour les personnes handicapées, avec des horaires et tâches adaptés. Elle favorise l’insertion des jeunes dans le monde professionnel grâce au recrutement d’apprentis. Alexandre Santos gérant de Métal Protection ajoute : « Un autre objectif était de préserver le tissu industriel en France ainsi que les emplois dans une région touchée par le chômage ».

D’un point de vue environnemental, l’entreprise suit un modèle de production sans rejet, en collaboration avec des fournisseurs soucieux de l’écologie. Cette politique verte avait déjà été mise en place chez Thermocolor, supprimant l’usage du chrome hexavalant, nocif, et développant des stratégies de traitement des déchets et de recyclage.

Coordonnées :

Courriel : accueil@metal-protection.fr

Téléphone : 03 86 74 89 09

20180328_185447

Retour sur la conférence des Entreprises Connectées

Succès pour la conférence débat sur les entreprises connectées organisée sous la double bannière de la semaine de l’emploi du Grand Sénonais et la Semaine nationale de l’industrie 2018 qui a réuni une centaine de personnes le 28 mars dernier.

20180328_191241Où en sont les industriels français vis-à-vis de l’internet des objets ? Quel est leur niveau de maturité sur le sujet ? Qu’ont-ils comme objectif ? Autant de questions qui ont animé les échanges dans la salle de l’amphithéâtre de l’Institut de l’enseignement Supérieur de l’Yonne à Sens. Organisée par l’UIMM 89 et la communauté d’Agglomération du Grand Sénonais, la soirée a débuté avec l’intervention de Christophe Nicolle, docteur en informatique et professeur des universités. Spécialisé en Intelligence Sémantique, il enseigne la modélisation de systèmes d’information au département informatique de l’IUT de Dijon. Son intervention, particulièrement remarquée, portait sur le développement exponentiel du numérique et en particulier de l’intelligence artificielle et des objets connectés : « le fonctionnement de cet écosystème peut être amené à évoluer et l’entreprise à se transformer ». Au travers d’exemples concrets, développés depuis 20 ans par l’équipe de recherche du professeur Christophe Nicolle, l’auditoire a pu s’approprier ces nouvelles technologies avec ce leitmotiv : « les entreprises ne doivent pas penser à une autre chose ; mais doivent penser autrement » concluait-il.

Puis ce fut au tour de Pascal Rollin, passionné de robotique, de présenter le Fablab de Sens baptisé Pixelibur, au travers notamment du projet20180328_190517 de robot maraîcher développé par Pierre Schmitt.

Et puis enfin, le co fondateur de la société Agreenculture, Christophe Aubé, a témoigné de son expérience au service du ‘’smart farming’’, faisant partager au public les solutions robotiques, de deep learning ou encore d’agronomie développées sa société. Son objectif : « Présenter le cheminement d’AgreenCulture, de la robotique agricole traditionnelle visant à automatiser un outil existant, vers une robotique intelligente qui revoie les itinéraires culturaux afin de favoriser écologie et économie. »

Un excellent moment donc, qui s’est poursuivi autour du verre de l’amitié et qui aura permis aux échanges de se poursuivre jusqu’à une heure avancée de la soirée.

IMG_6549

Un contrat de service en faveur de la qualification professionnelle

L’UIMM Yonne, l’UIMM Nièvre et le Pôle Emploi de l’Yonne et de la Nièvre ont signé le 18 mars dernier un contrat de service en faveur de la qualification professionnelle dans la métallurgie

Ce sont Pierre Hutin, directeur territorial de Pôle Emploi et Claude Vaucouloux, secrétaire général des UIMM de l’Yonne et de la Nièvre, qui ont officialisé ce contrat afin de décliner des actions en faveur de l’emploi et la qualification professionnelle. Un potentiel de 40 000 demandeurs d’emploi est recensé sur ces 2 départements. Et de nombreuses opérations de formation ont déjà été testées avec succès au sein du Pôle Formation des Industries Technologiques 58 89. « Fournir aux industriels les atouts humains qualifiés dont elles ont besoin se fera grâce aux intérêts communs » pouvait on relever dans la presse économique.

Consulter l’article de Presse Évasion : Signature d’un contrat de service en l’UIMM 89/58 et Pôle Emploi

IMG_6774

Renault-Villeroy forme 30 intérimaires

IMG_6772Afin d’accompagner la montée en charge du Centre Logistique européen basé à Villeroy (à proximité de Sens), l’UIMM 89 a accompagné Renault afin que le géant de l’automobile puisse embaucher 30 agents logistique en CDI. La majorité était en poste dans l’entreprise depuis plus de 10 mois. Ces intérimaires, sans qualification ni diplôme, ont été sélectionnés par Renault, en concertation avec l’agence d’intérim, afin de les faire entrer dans un programme de formation.

L’obtention du CQPM était la condition sine qua non pour que ces personnes puissent être embauchées en CDI. Le but étant de compléter leur connaissance du métier avec des mises en situation différentes dans l’entreprise (réception, expédition, inventaire…). Ces parcours ont été proposés et mis en œuvre avec le Pôle Formation des Industries Technologiques 58-89.

Les candidats ont été évalués en janvier 2018 et la remise des certificats a été planifiée en mars 2018 chez Renault !

À noter : les CQPI (Certificat de Qualification Paritaire Interbranches) peuvent aussi être délivrés pour un autre secteur d’activité que celui de la métallurgie.

PHOTO-ARTICLE

Conférence / Débat : Les entreprises connectées

Dans le cadre de la Semaine de l’Industrie qui se tiendra du 26 au 31 mars, l’UIMM Yonne proposera différentes actions pour présenter la richesse des métiers de nos industries au grand public (retrouvez l’article correspondant en cliquant ici).


C’est dans ce cadre que Marie-Louise Fort, Maire de Sens et Président de la Communauté d’Agglomération du Grand Sénonais, et  André Bex, Président de l’UIMM Yonne vous invitent à une Conférence / Débat sur le thème des Entreprises Connectées,

le mercredi 28 mars

à 18h30

à l’Institut d’Enseignement Supérieur de l’Yonne,

90 rue Victor Guichard à Sens

Quelle est véritablement la place des robots au sein des entreprises ? Quel impact sur la relation clients ? L’industrie et l’internet des objets (IoT), kezako ? Voilà autant de questions auxquelles tenteront de répondre 3 spécialistes en la matière :

  • Professeur Christophe Nicolle du laboratoire LE21 – FRE CNRS 2005 – Arts & Métiers
  • Pierre Schmitt, encadrant technique aux Jardins de la Croisière
  • Christophe Aubé, fondateur et président d’AgreenCulture

Inscription obligatoire en cliquant ici

PHOTO-ARTICLE

La Semaine de l’industrie dans l’Yonne

Un programme riche pour La Semaine de l’industrie dans l’Yonne et la Nièvre : l’industrie se connecte à votre avenir entre le 26 et le 31 mars !

Comme chaque année, la Semaine de l’industrie est un rendez-vous incontournable pour promouvoir les formations, les métiers et les emplois dans nos industries.

L’UIMM 89 et l’UIMM 58 avec le Pôle Formation des Industries Technologiques 58 89 proposent cette année :

  • Plus d’une dizaine de visites d’entreprises industrielles pour les collégiens et les demandeurs d’emploi de la Nièvre et de l’Yonne
  • La découverte des métiers de l’industrie via un jeu de rôle proposé à tous les élèves de 5ème du collège Paul Bert d’Auxerre
  • Une conférence sur les entreprises connectées le 28 mars au Pôle Formation 58 89 à 18h30, sur le site de l’IESY, 90 rue Victor Guichard à Sens.
  • Un stand sur le salon Fier d’être apprenti à Auxerre, les 30 et 31 mars pour promouvoir toutes les formations du CAP au diplôme d’ingénieur.

Nous vous donnons rendez-vous du 26 au 31 mars pour découvrir l’industrie, ses métiers, son attractivité et sa voie privilégiée pour s’y former : l’alternance.

 

PHOTO-ARTICLE-uimm

Des vœux qui auront marqué les esprits

Retour sur la soirée des vœux 2018 au monde économique par Claude VAUCOULOUX, Délégué Général de l’UIMM Yonne.

« Une soirée des vœux 2018 qui aura marqué les esprits !

20180125_183856Déjà nous le pressentions dès la mi-décembre, sitôt le ‘’save the date’’ envoyé, en voyant s’incrémenter à grande vitesse le compteur des inscriptions. La soirée des vœux 2018, avec pour invité exceptionnel Christophe BARBIER, s’annonçait sous les meilleurs auspices et la seule véritable inquiétude que nous nourrissions alors, était de savoir comment nous allions faire tenir tout ce beau monde dans le grand amphi de la Maison de l’Entreprise ! Alors, au matin du 25 janvier, les équipes de la Maison, service Communication, services généraux et informatique en première ligne, s’affairaient pour que tout fonctionne comme une mécanique de montre suisse, au moment des trois coups.

Le soir à l’heure dite, nos invités étaient bien là. Malgré la météo exécrable ! Malgré les routes barrées par les crues ! Malgré les vœux de la Présidente de Région ! (un peu dommage d’ailleurs qu’ils aient été programmés à la hâte en même temps que ceux de la Maison de l’Entreprise, mais bon …) Eh bien croyez-moi sur parole, le grand amphi s’est rempli en deux temps trois mouvements et les quelques 220 chefs d’entreprises présents avaient hâte que la cérémonie commence pour entendre la conférence de Christophe BARBIER. Et ils n’ont pas été déçus, car outre le fait que l’homme est très aimable et accessible, il est un remarquable conférencier, tant sur la forme que sur le fond. Echarpe rouge bien en place et iPhone en mode ‘’notes’’ dans la main gauche pour suivre le plan de l’intervention, Christophe BARBIER déroule durant plus d’une heure, une analyse politique taillée au 20180125_195711scalpel et qui place son auditoire sous le charme indiscutable de l’orateur. Ainsi, avec force détails, indiscrétions, anecdotes, références historiques et mythologiques, il explique très clairement les principes fondateurs de la ‘’Macronie’’, ses codes internes et ses usages, de telle manière que chacun aura l’impression à l’issue de l’exposé, qu’il n’ignore plus rien ou presque des rouages du jeu politique Français, au plus haut niveau de la République.

Et puis enfin, telle une mise en application pratique immédiate des souhaits de bons moments à passer en 2018, exprimés par les Présidents de l’UIMM, de la FFB et du MEDEF de l’Yonne, dans leurs allocutions de vœux, tous se sont retrouvés pour un très sympathique cocktail mettant en avant les produits locaux (tant à boire qu’à manger) et qui les aura menés jusque tard dans la soirée.

Vraiment, voici une belle soirée qui aura marqué les esprits ! »

Retrouvez toutes les photos de la soirée en cliquant ici

CHRISTOPHE-BARBIER-v2

Conférence des Vœux au monde économique avec Christophe Barbier

L’UIMM Yonne vous invite à noter dès maintenant dans vos agendas la date du 25 janvier 2018, à 18h à Auxerre. A l’occasion de sa traditionnelle soirée des vœux au monde économique, la Maison de l’Entreprise recevra un invité de marque en la personne de Christophe Barbier, journaliste et éditorialiste français, directeur de rédaction de l’Express de 2006 à 2016.
Il animera une conférence-débat autour du thème :

Macron acte II : Quelle place pour l’entreprise ? Quelles réformes ? Quelles oppositions ?

INSCRIPTION EN CLIQUANT ICI

LOI-TRAVAIL-INTERVIEW

Ordonnances Macron : nous vous avons interrogé

A l’occasion d’une réunion sur les changements de la Loi Travail (le 17/10/17) apportés par les ordonnances Macron, nous avons rencontré deux profils d’entreprises différents ( – de 50 salariés et + de 200) pour obtenir leurs impressions.

Consultez le compte-rendu de cette réunion en cliquant ici

Interview de Jean-Michel Bonnamy (à gauche sur la photo), Directeur des Ressources Humaines de la société Mannesmann Precision Tubes France SAS(MPTFR).

MPTFR est composée de 214 salariés sur le site de Saint-Florentin, comment appréhendez-vous les nouvelles ordonnances ?

« La mise en place est encore trop récente. Néanmoins, l’idée aujourd’hui est d’évaluer les changements à mettre en œuvre pour pouvoir anticiper la suite de la réforme, et en mesurer l’impact, puisque des décrets restent encore à paraître. Cela devrait favoriser la concertation au sein de l’entreprise, notamment avec les représentants du personnel dans le cadre de la mise en place du CSE. »

Qu’est-ce que cela va induire au niveau de votre dialogue social ?

« Le dialogue au sein de l’entreprise est déjà bien installé. Toutes les questions seront étudiées entre les Représentants du Personnel et la Direction de l’entreprise. Il sera d’abord nécessaire de relayer les principaux changements, de définir les objectifs et de faire évoluer notre mode de fonctionnement. Il faudra également veiller à ne pas déstabiliser ce qui fonctionne mais plutôt réussir à co-construire les évolutions inhérentes à la réforme. »

Comment vous aider à mettre en place ces nouvelles ordonnances ?

« Ces réunions d’informations proposées par le service juridique de l’UIMM Yonne sont importantes pour avoir le retour des juristes de la profession. A travers cette initiative, nous bénéficions d’une information précise et d’un partage d’expérience avec nos homologues, nous permettant de répondre à différentes interrogations. »

FOCUS sur MPTFR SAS

MPTFR SAS est la filiale française de Mannesmann Tubes Gmbh qui regroupe les activités de fabrication de tubes de précision du groupe sidérurgique allemand Salzgitter AG. MPTFR emploie au total environ 583 salariés en France (dont 214 à Saint-Florentin) et transforme annuellement environ 70 000 tonnes de tubes.

En savoir plus sur MPTFR : http://www.mannesmann-precision-tubes.com/


Interview de Franck Perrot (à droite sur la photo), directeur adjoint en charge des ressources humaines de la société RB3D implantée dans l’auxerrois.

RB3D est composé d’une vingtaine de salariés, comment appréhendez-vous les nouvelles ordonnances ?

« Nous attendons de connaître plus en profondeur celles-ci. La notion de CSE : Comité Social et Economique*, est nouvelle, pour nous qui n’avons ni de CHSCT ni de CE. Nous aurons l’obligation de le mettre en place au plus tard le 1er janvier 2020, ce qui devrait apporter quelques changements dans le fonctionnement des IRP mais il faut attendre les décrets d’application pour y voir plus clair ».

Qu’est-ce que cela va induire au niveau de votre dialogue social ?

« Aujourd’hui, le dialogue au sein de l’entreprise est ouvert. Avec les nouvelles ordonnances, on peut imaginer que le dialogue social puisse être davantage fluidifié mais il faudra attendre la mise en application de tous les dispositifs ».

Comment vous aider à mettre en place ces nouvelles ordonnances ?

Le service juridique de l’UIMM Yonne nous accompagne de manière concrète à y voir plus clair. Une réunion en octobre nous a apporté un premier éclairage. Nous avons besoin d’examiner en détail des sujets tels que les accords d’entreprise, la hausse des indemnités de licenciement légal, le télétravail, le nouveau CDI, le prêt de main d’œuvre…Dès que j’ai une interrogation technique, je ne manque pas de le solliciter et j’en suis très satisfait. »

FOCUS sur RB3D

RB3D est implantée à Monéteau près d’Auxerre et développe des solutions cobotiques innovantes adaptées aux applications de manipulations, dans un grand nombre de secteurs industriels. Les cobots et exosquelettes ont pour objectif d’apporter puissance et endurance pour augmenter l’efficacité des actions et effectuer les tâches manuelles pénibles sans risque de Troubles Musculo Squelettiques.

En savoir plus sur RB3D : http://www.rb3d.com

*La délégation du personnel au Comité social et économique (CSE) a pour mission de présenter à l’employeur les réclamations individuelles ou collectives relatives aux salaires, à l’application du code du travail et des autres dispositions légales concernant notamment la protection sociale, ainsi que des conventions et accords applicables dans l’entreprise.

 

1 2 3 8