Cérémonie des vœux de la Maison de l’Entreprise au monde économique

Mais qu’est-ce qui fait courir les chefs d’entreprises quand tout devrait les en dissuader ?

Accablés par les crises. Malmenés par la révolution numérique, la transformation digitale et l’intelligence artificielle. Contraints par les normes et règlements. Trahis par les Gouvernants. Jetés en pâture à la vindicte populaire et pourtant ils entreprennent !

C’est le thème de la conférence débats qui sera, au cœur de la traditionnelle cérémonie de vœux au monde économique qui sera cette année encore co-organisée par le MEDEF Yonne, l’UIMM Yonne, la FFB Yonne et le Pôle Formation 58-89.

Pour cette occasion, c’est l’une de nos grandes signatures nationales qui reviendra à Auxerre, puisque que Luc Ferry nous fera l’honneur et le plaisir d’échanger avec nous et de partager nos agapes.

Il n’est pas prématuré de dire qu’il s’agira d’une soirée exceptionnelle et bien sûr d’un moment privilégié de convivialité, partagé par les Chefs d’entreprise et les Décideurs économiques icaunais.

Philosophe, ancien ministre, politologue, homme de médias et écrivain (il dédicacera d’ailleurs ses 2 derniers ouvrages), Luc Ferry est incontestablement l’un de nos plus brillants Esprits. Il s’attachera donc à éclairer la question ‘’des ressorts’’ qui animent les Entrepreneurs, alors que tout devrait semble-t-il les en dissuader…

Nous nous délectons à l’avance de la pertinence et de l’originalité de son propos et nous goûtons d’ores et déjà son phrasé savoureux. Mais attention ! Il n’y aura pas de place pour tout le monde (inscription obligatoire avant le 10 janvier)…

Inscrivez-vous dès maintenant en cliquant ici

Retour sur la conférence des Entreprises Connectées

Succès pour la conférence débat sur les entreprises connectées organisée sous la double bannière de la semaine de l’emploi du Grand Sénonais et la Semaine nationale de l’industrie 2018 qui a réuni une centaine de personnes le 28 mars dernier.

20180328_191241Où en sont les industriels français vis-à-vis de l’internet des objets ? Quel est leur niveau de maturité sur le sujet ? Qu’ont-ils comme objectif ? Autant de questions qui ont animé les échanges dans la salle de l’amphithéâtre de l’Institut de l’enseignement Supérieur de l’Yonne à Sens. Organisée par l’UIMM 89 et la communauté d’Agglomération du Grand Sénonais, la soirée a débuté avec l’intervention de Christophe Nicolle, docteur en informatique et professeur des universités. Spécialisé en Intelligence Sémantique, il enseigne la modélisation de systèmes d’information au département informatique de l’IUT de Dijon. Son intervention, particulièrement remarquée, portait sur le développement exponentiel du numérique et en particulier de l’intelligence artificielle et des objets connectés : « le fonctionnement de cet écosystème peut être amené à évoluer et l’entreprise à se transformer ». Au travers d’exemples concrets, développés depuis 20 ans par l’équipe de recherche du professeur Christophe Nicolle, l’auditoire a pu s’approprier ces nouvelles technologies avec ce leitmotiv : « les entreprises ne doivent pas penser à une autre chose ; mais doivent penser autrement » concluait-il.

Puis ce fut au tour de Pascal Rollin, passionné de robotique, de présenter le Fablab de Sens baptisé Pixelibur, au travers notamment du projet20180328_190517 de robot maraîcher développé par Pierre Schmitt.

Et puis enfin, le co fondateur de la société Agreenculture, Christophe Aubé, a témoigné de son expérience au service du ‘’smart farming’’, faisant partager au public les solutions robotiques, de deep learning ou encore d’agronomie développées sa société. Son objectif : « Présenter le cheminement d’AgreenCulture, de la robotique agricole traditionnelle visant à automatiser un outil existant, vers une robotique intelligente qui revoie les itinéraires culturaux afin de favoriser écologie et économie. »

Un excellent moment donc, qui s’est poursuivi autour du verre de l’amitié et qui aura permis aux échanges de se poursuivre jusqu’à une heure avancée de la soirée.

Plan canicule 2016 : les risques et les précautions à connaître

Le Plan National Canicule (PNC) a pour objectifs d’anticiper l’arrivée d’une canicule, de définir les actions à mettre en œuvre aux niveaux local et national pour prévenir et limiter les effets sanitaires de celle-ci et d’adapter au mieux les mesures de prévention et de gestion au niveau territorial en portant une attention particulière aux populations spécifiques. L’adéquation entre les niveaux de vigilance météorologique et les niveaux du plan est renforcée dans une logique opérationnelle.

Mesures à appliquer pour les employeurs

Les risques et les précautions

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à améliorer votre expérience utilisateur.

J'accepte Non, en savoir plus